• François Morin

Zoom sur les défauts

Pourquoi ?

  1. La clairvoyance. C’est un très bon moyen de juger si vous êtes clairvoyant ou pas. Et cette clairvoyance se décline en 4 points.

  2. L’identification. Avoir identifié ses défauts, c’est avoir accompli un bon bout de chemin. Le jury apprécie que les candidats leur livrent leurs défauts car cela signifie qu’ils sont attentifs, qu’ils sont à l’écoute des retours de leur environnement et qu’ils portent un regard sur eux-mêmes.

  3. L’honnêteté. L’évocation des défauts est un très bon moyen de juger de l’honnêteté des candidats. Car vingt ou trente minutes d’entretien laissent apparaître au jury vos défauts, il vous sera difficile de les cacher totalement. Le jury se sera fait sa propre idée de vos défauts. Il lui restera à comparer avec ce que vous énoncerez.

  4. L’acceptation. Le jury peut juger si vous êtes ou pas à l’aise avec vos défauts (et vous devez l’être !). N’oubliez pas que vous postulez à l’entrée dans une formation, vous allez donc être formé et par moment sans doute contrarié.

  5. La mobilisation. Même si ce n’est pas obligatoire, le jury aime sentir que vous essayez de dépasser vos défauts, que vous travaillez dessus.

  6. La cohérence. Vos défauts font ou ne font pas bon ménage avec

  7. La formation à laquelle vous postulez

  8. Le projet professionnel que vous énoncez.

Le jury veut juste évaluer si vous êtes fait ou pas pour cette formation et pour ce projet professionnel que vous présentez.

Ce qu’il faut à tout prix éviter

  1. Les faux défauts

Il n’y a rien de plus énervant pour un jury que de récolter de la part des candidats des défauts qui n’en sont pas. Vous savez les fameux : « Je suis perfectionniste », « Je suis trop exigeant (mais avec moi-même aussi) »… Abandonnez tout de suite l’idée sinon vous allez inspirer : – de la naïveté – un manque de personnalité – ou pire, un manque de prise au sérieux de la question

Je ne sais comment s’est diffusée l’idée qu’il faudrait dans l’entretien donner des défauts qui au fond sont des qualités. On voit ici une intention stratégique mais pas très fine car on rate carrément l’objectif de la question. C’est mal évaluer les attentes du jury, énoncées en préambule.

  1. Les défauts rédhibitoires


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in