• François Morin

« Vous apprenez qu’un des produits que vous produisez est potentiellement mortellement toxique et n’

Si vous répondez de butte en blanc, vous dites forcément « Je ne commercialise pas les produits en Afrique ». Il y a mort d’homme possible quand même. Cette réponse n’est pas mauvaise. On imagine bien un jury vous pousser dans vos retranchements et ajouter « Certes, mais quelques morts vous permettraient de faire vivre une compagnie; et puis, les effets toxiques sont juste possibles; ils ne sont pas certains. » ou « Il y a tellement d’autres produits toxiques en Afrique, un de plus ou un de moins… » ou encore « Ne soyez pas manichéen s’il vous plaît ». Vous n’aurez d’autre choix que de persister dans votre avis en disant qu’il n’y a pas un intérêt supérieur à l’intérêt général; et qu’il ne s’agit là que de l’intérêt d’une compagnie, il passe en second, quelles qu’en soient les conséquences. C’est aujourd’hui cette absence de raisonnement qui permet à des industries comme le tabac de prospérer sur la mort des gens.

Si vous prenez le temps de la réflexion et que vous décortiquez un peu, vous allez voir que la réponse n’est pas si simple.


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in