• François Morin

Trouver quelque chose de consistant à dire sur les petits boulots

Vous savez désormais que les « petits boulots » ont de la valeur aux yeux du jury. Mais cela ne vous aide pourtant pas pour autant à trouver des choses intéressantes à dire. En effet, les petits boulots ont souvent la particularité d’être pauvres en contenu, très opérationnels. Vous pouvez toutefois étoffer votre propos grâce aux idées suivantes :

  1. Montrer que vous avez été force de proposition

Dans une expérience, aussi opérationnelle soit-elle, vous pouvez montrer que vous avez fait preuve d’intelligence. Même la plus petite des actions, des taches peut être questionnée, améliorée. Vous pouvez l’avoir fait à votre niveau personnel ou avoir essayé d’agir pour l’entreprise de façon globale ou pour le service dans lequel vous agissiez.

« Avant de débuter ma deuxième année de licence, j’ai décidé de mettre à profit mon mois de septembre. J’ai finalement accepté un poste de serveuse. Cependant, ce job était différent de celui que l’on nomme habituellement « serveuse ». En effet, la société pour laquelle j’ai travaillé, Lecointre Paris, venait de naître et proposait de participer à son lancement commercial. Il s’agissait d’adapter le street-vending new-yorkais –vente de hot dogs dans les lieux passants- et de le transformer en street food à la française. Son cœur de cible : les personnes se rendant au travail le matin. Cette idée vient d’un jeune étudiant de 20 ans qui, après l’interdiction de fumer au bureau, a réagi en comprenant que l’espace public est dorénavant l’espace principal de détente. Nous étions donc situés à La défense, six jeunes étudiantes, deux managers et les deux associés. J’ai pris mes fonctions derrière un stand équipé de trois thermos remplis d’eau chaude, de chocolat chaud et de café, postée de 7H à 13H30.

Parce qu’il s’agissait d’une nouvelle entreprise, nous avons fait face à plusieurs problèmes. Le premier était un manque de visibilité. Peu de communication avait été faite auparavant. Nos prospects étaient pressés et plus habitués à être envahis par des spots publicitaires ou happés par des hôtesses leur distribuant gratuitement des échantillons. Il fallait donc être d’autant plus convaincant. Une fois que les gens s’arrêtaient, je devais, en un temps plutôt bref, leur présenter la nouvelle société, le concept et leur donner envie d’acheter une boisson et surtout de revenir et d’en parler à leurs collègues. Les clients avaient des habitudes, comme prendre leur café dans des enseignes de distribution rapide connues ou dans d’autres lieux possédant une identité visuelle ou olfactive forte. Je devais les convaincre de la différence et des avantages de Lecointre Paris.

Le second problème portait sur l’organisation. Premièrement, l’emplacement des chariots, certains situés à des endroits peu passants ou trop près d’une concurrence, Starbucks ou Mc Café. Deuxièmement, les journées n’étaient pas très bien délimitées, horaires de départ et d’arrivée, les pauses. Troisièmement est apparu un problème d’adéquation des prix, certains produits étant trop chers, d’autres pas assez. C’est à ce moment que j’ai usé de ma force de proposition. Au cours de plusieurs rendez-vous avec le créateur de la société, j’ai 1. soumis à ce dernier plusieurs idées d’emplacements ; j’ai aussi pris l’initiative, seule, de déplacer mon chariot de manière à ce qu’il ne soit pas une partie de décor que les clients longent mais venant à la rencontre des flux de personnes, frontalement ; après avoir observé les afflux de clients, soumis au fondateur des horaires plus adaptés ; enfin, transmis à M. Lecointre les remarques des clients. Cela a permis de réduire le prix de l’expresso de 1,80 à 1,50 euros, de créer des menus et de proposer d’autres produits comme des croissants et pains au chocolat. Et pour souligner l’efficacité de cette dernière proposition, un jour, je suis venue avec quelques croissants, en accord avec la direction, pour voir s’ils se vendaient facilement et si cela attirait les passants. Le résultat s’est avéré positif.

Cette expérience auprès d’un jeune entrepreneur dynamique, plein d’idées et disposé à m’écouter, m’a fait mûrir. »

Attention, vous devez garder mesure et ne pas faire enfler votre prise de responsabilité juste pour vous donner de l’importance. Cela pourrait vite passer pour artificiel.

  1. Montrez que vous avez été un employé « éclairé »


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in