• François Morin

Pourquoi vos études antérieures intéressent le jury

  1. Le critère académique. Il s’agit d’un des critères d’évaluation de votre candidature. Tous les jurys ne cherchent pas des bons élèves, mais c’est au minimum un critère parmi d’autres. Il s’avère fondamental pour les formations les plus élitistes. Il en va de la réputation de la formation ; plus le programme prend de bons éléments, plus cela est susceptible de rejaillir sur son image et donc sa notoriété ensuite.

  2. Le niveau. Une des missions du jury est d’évaluer si vous avez le niveau pour entrer dans le programme. C’est un vrai enjeu selon la difficulté du programme auquel vous postulez. Plus le programme en question est technique (M2), plus il a une dimension académique (Sciences Po, Université), plus le jury sera enclin à vous entendre parler sur cette partie.

  3. La disposition à apprendre. De la façon dont vous parlez de vos études antérieures, le jury pourra déduire votre disposition à apprendre dans votre nouvelle formation. Il va pouvoir juger de votre sérieux, de l’accumulation de connaissances et de l’acquisition de compétences.

  4. La nature du jury. Les professeurs sont souvent en force dans les jurys. Ils ont même tendance à présider les jurys car ils représentent un élément permanent de l’institution, ce qui n’est pas le cas des professionnels présents. Et la tendance naturelle d’un prof est encore de s’intéresser à la partie académique. Vous n’êtes pas surpris ?

  5. Le cheminement. Vos études antérieures sont une partie de votre cheminement, de ce qui vous amène à vouloir faire un nouveau choix de formation. Plus précisément, elles permettent 1. de faire état d’une première étape 2. de légitimer le projet d’étude et professionnel que vous émettez. En bref, elles sont un élément de légitimité, un élément qui justifie votre candidature et plus loin votre projet professionnel.