• François Morin

Pourquoi parler du sport

  1. Mens sana in corpore sano. L’idée d’un esprit sain dans un corps sain fait de la résistance et se porte même très bien. Vous ferez souvent face à des jurys qui considèrent que la pratique sportive fait partie d’un certain équilibre. Et comme Biba, Elle et consort le rappellent toutes les semaines, cela finit par être bien ancré dans leur tête.

  2. Les bénéfices du sport. Le sport véhicule un certain nombre de valeurs (compétition, respect, fair-play), permet d’exprimer certaines qualités (persévérance, rigueur, écoute…). Donc le sport est, comme les autres points de votre CV, un moyen de transmettre au jury la teneur de votre personnalité. C’est donc un élément important pour juger de votre profil général; mais ce peut être aussi un vecteur encore plus pertinent pour ceux qui ont des projets professionnels pour lesquels l’esprit de compétition (finance de marché, commercial, entrepreneuriat) ou l’esprit d’équipe (audit, recherche, management de projet) sont importants.

  3. Une activité sociale. Les activités sportives sont en général des vecteurs de sociabilité, or vous postulez quand même à l’entrée dans un collectif (de formation).