• François Morin

Parler de la famille

Pourquoi ?

La curiosité. Le jury est curieux, c’est sa fonction normale que d’être curieux. Il est là pour renifler les moindres pistes. La famille est une source d’information précieuse.

L’accessibilité. Les informations sur la famille sont facilement accessibles, tous les candidats peuvent en parler. Bref, c’est un sujet facile.

La médiocrité du jury. Les membres de jury, loin d’être toujours brillants et à la recherche de questions stimulantes, font des questions à la mode années 50. Et dans ces années, avec une majorité à 21 ans, la famille c’est forcément important.

Votre entité de référence. Vous êtes encore jeunes et presque tout ce que vous avez vécu jusque-là passe par la cellule familiale. Il est donc normal que parmi vous certains aient du mal à imaginer un entretien sans évoquer leur famille.

Comment ?

La règle : ne pas en parler

La règle est de ne pas parler de la famille, et encore moins en début d’entretien. Parfois des candidats se présentent d’emblée comme étant “l’aîné d’une famille de 5 enfants”. Outre le fait que l’information est de l’ordre de l’épiphénomène pour le jury (ce n’est pas un critère de sélection que l’on sache), cela révèle souvent

  1. soit un manque d’indépendance par rapport à la famille. L’entretien porte sur vous et non sur votre famille ou vous + votre famille. Le jury ne va pas recruter votre famille.« Certes, allez-vous dire, mais ma famille aide à comprendre qui je suis ». Ok, alors si votre famille vous a structuré, merci, mais c’est le cas pour tout le monde ; si elle vous a influencé, alors cela doit se voir dans votre CV (par le type d’activités que vous avez exercées…), dans votre personnalité sans avoir besoin de faire appel à l’histoire familiale. Donc, définitivement, abandonnez tout hommage familial dans l’entretien et toute référence si possible.

  2. soit une absence de capacité à hiérarchiser le discours. Si votre situation familiale est introduite dans les 20 premières secondes de l’entretien, c’est que vous n’avez pas grand-chose à dire mais plus certainement que vous n’avez aucun sens de hiérarchisation. Comment penser que votre état-civil compte plus que votre parcours académique, vos expériences, vos centres d’intérêt dans l’appréciation du jury ? Le jury pourrait vous en vouloir de lui refiler ce genre d’infos quand il n’a pas encore été comblé sur votre personne.

Que dire si le jury m’interroge sur ma famille ?


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in