• François Morin

Maîtriser encore plus l’entretien : la toile d’araignée

Pourquoi ?

Les jurys ont une capacité de digression (à s’écarter du sujet principal) assez variable. Certains sont très « scolaires » ; d’autres sont d’une agilité intellectuelle déconcertante et vous font partir dans toutes les directions. En général cela ne s’arrange pas en grimpant dans le supérieur. Certains jurys ont une propension supérieure à la digression, en particulier ceux de Sciences Po. La simple probabilité que votre jury prenne des largesses doit suffire à vous inquiéter. Vous ne devriez pas parce que :

  1. Vous avez le droit de ne pas tout savoir, de dire « je ne sais pas » ; d’autant plus que le jury a conscience qu’il vous fait prendre le large. Alors quand vous sentez que le jury exige beaucoup de vous, ne vous en inquiétez pas plus que cela. Il sait qu’il vous sollicite plus qu’il ne le devrait. Il ne vous en tiendra pas rigueur.

  2. Vous avez une capacité de rebond ; ce que nous avons appelé de l’agilité et vous permet de ne pas vous laisser enfermer dans les questions imposées par le jury. Il creuse trop un sujet ? Trouvez le moyen de rebondir intelligemment.

En même temps, si le jury fouille, vous amène sur des terrains a priori inconnus par vous, voilà peut-être aussi l’opportunité de le surprendre. En effet, le jury étant conscient qu’il vous pousse un peu loin, il sera d’autant plus surpris (et agréablement) si vous parvenez à répondre aux questions « poussées » qu’il vous pose. Donc peut-être pas de points à perdre mais sans doute à gagner.

En général, on peut dire que le jury vous pose des questions qui vous emmènent au large parce que :

  1. Il s’ennuie. Il a besoin de distraction.

  2. Il est curieux, il veut savoir. Et il a des centres d’intérêt qui ne sont pas forcément les vôtres ; d’où le fait qu’il parte un peu trop loin à votre goût !

  3. Il veut faire bonne impression auprès de ses collègues (oui, oui, à ne pas négliger !)

  4. Il vous teste. Il recherche un candidat brillant.

Comment ?

Vous avez préparé vos points-clés. Ok. Vous vous êtes entraîné ; vous êtes donc agile. Vous avez alors une maîtrise à 90 % de votre entretien. Encore 10 % vous échappent. Vous ne mettrez pas la main sur tout mais vous pouvez encore grappiller quelques pourcentages.

Il s’agit du travail de peaufinage final. Celui que vous réaliserez quand vous aurez terminé votre préparation. Vous savez que tout élément de votre CV, de votre dossier, de ce que vous dites est susceptible d’être interrogé ; alors si vous voulez laisser le moins de place possible au hasard, vous devez anticiper.

Vous allez construire une véritable toile d’araignée à partir de chaque notion, chaque concept, chaque mot important compris dans vos contenus. A partir d’un mot, vous devez être capable d’imaginer toutes les questions qu’un jury peut vous poser, dans toutes les directions possibles.

Exemple : Voyage en Inde.


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in