• François Morin

Le minimum culturel en entretien

Pourquoi ?

  1. Un signal bien pratique. Je vous rappelle que le jury a peu de temps devant lui, qu’il est dans un exercice de pure spéculation dans lequel il parie sur tel ou tel candidat à partir de signaux qu’il perçoit. Demander à un candidat le dernier livre qu’il a lu est un moyen très rapide d’obtenir un signal sur sa curiosité, son ouverture culturelle, au monde. Ce signal est très imparfait car il est facile de dire ce que l’on veut sur un sujet aussi petit et puis il y a bien d’autres moyens de se cultiver, mais il est recherché par beaucoup de membres de jury; c’est un état de fait. En gros, vous avez une chance sur trois qu’un jury vous pose une question attestant du « minimum culturel ».

  2. Un attachement à la culture. Vous êtes par ailleurs en France, pays où l’on attache beaucoup d’importance à la culture. Que vous cautionniez ou pas, il va falloir faire avec. Et histoire de légitimer cette démarche, pensez quand même que la culture est au fondement de votre pensée, de votre comportement. Le jury a besoin de s’assurer que vous alimentez régulièrement votre cerveau.

  3. Les dépourvus. Parmi vous, certains ont un CV très pauvre sur la partie culturelle; le sport remplit tout l’espace. Alors, la tentation est forte pour le jury de voir si vous n’êtes pas totalement dépourvus de culture. Une question est donc très probable si, sur le papier, rien ne laisse apparaître votre rapport à la culture.

Comment ?

  1. Préparez une réponse aux 3 questions les plus courantes :


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in