• François Morin

La panique, les pleurs

Cela peut arriver. La situation intimidante, le stress généré par l’enjeu, parfois le manque de sommeil… engendrent des moments de faiblesse dans l’entretien qui peuvent aller jusqu’à un décrochage, parfois mouillé.

A votre avantage :

  1. Le stress est une situation normale. Il est la sensation normale dans ce genre de situation. Le jury le sait. Un moment de faiblesse n’est donc pas si grave.

  2. Le jury a pour consigne de ne pas brutaliser les candidats; il met de plus en plus un point d’honneur à ne pas agresser frontalement ou encore à ne pas installer une atmosphère déroutante pour vous. Il veut vous mettre en confiance. S’il vous sent stressé, il est probable qu’il se trouve plus gêné que vous encore, persuadé qu’il n’a pas correctement fait son job.

La solution :


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in