• François Morin

L’ouverture

Pourquoi ?

L’ouverture, ce terme est catastrophique en terme de précision, de justesse et de consistance ! Il sonne comme un terme bullshit, totalement passe-partout, consommable à toutes les sauces. Certes. Il n’empêche que l’adhésion des jurys à ce terme est quasi-totale et que ces derniers recherchent des candidats ouverts. Donc, on est obligés de faire avec ce concept. Histoire de tempérer le bullshit, on peut y associer un terme plus précis : la curiosité. Les jurys veulent des candidats ouverts et curieux. C’est universel.

  1. En formation. Vous êtes un candidat à une formation. Le jury veut s’assurer que vous avez un esprit prêt à être formé, tout simplement. Et pour cela, mieux vaut faire montre d’ouverture, à interpréter ici comme  un mélange de disponibilité et d’« appétit pour ». Vous serez capable d’intégrer de la nouveauté. Voilà qui rassure le jury.

  2. Une question d’esprit. Les esprits ouverts, curieux sont vus comme les plus intéressants, car ils se remettent en question, ils doutent, ils vont puiser dans l’altérité, ils se frottent à la nouveauté, ils se nourrissent d’éléments variés. Bref, ils envisagent la complexité, ont sans doute une pensée plus pertinente et des propos plus raisonnés. A l’ouverture s’oppose l’étroitesse d’esprit.

  3. La souplesse. La capacité d’ouverture aux autres, aux autres idées, aux autres cultures est la marque d’une souplesse d’esprit. Quelqu’un qui sera vu comme ouvert sera rassurant en termes de flexibilité, de qualité relationnelle.

  4. L’inconfort. Quelqu’un qui est ouvert ne cherche pas à rester absolument dans une zone de confort. A la fois dans l’apprentissage et dans la vie professionnelle, il faut savoir sortir d’une zone de confort pour opérer un changement positif.

Comment ?

Ouverture de façade contre ouverture de fond

Attention, mise en garde essentielle. L’ouverture n’est pas une histoire d’étiquettes. Il ne suffit pas d’être parti en voyage, d’aller au musée, de lire le journal pour être « ouvert ». Donc l’effet vitrine qui consiste à balancer ses expériences en se disant « C’est bon, avec mes 10 voyages, mes 4 ans passés au USA, mon intérêt pour le cinéma, je suis ouvert ! ». Non. Cela s’appelle un effet d’annonce. Cela marche néanmoins pour les dossiers de candidature puisque le jury ne peut se fier qu’à des écrits, souvent de petite taille.


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien, traitées cash. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimitée 1 an

Log in