• François Morin

L’intonation de votre discours

Pourquoi ?

  1. La ponctuation. A l’écrit vous mettez des points, des virgules, des points-virgules, des points d’exclamation, d’interrogation, de suspension. A l’oral, il n’y a pas de raison que vos phrases ne soient pas ponctuées et que nous ayons un discours fleuve. L’intonation va faire office de ponctuation.

  2. L’accentuation. Certains mots, certaines phrases ont plus d’importance que d’autres. Vous devez les mettre en valeur. Cela passe encore par l’intonation.

  3. La dynamique. L’entretien est un échange vivant et on vous attend bien vivant. Si le jury imprime une dynamique forte, il attendra que vous le suiviez dans cette dynamique ; si le jury est plutôt mou, ce sera à vous de donner du rythme à l’entretien. Sinon, c’est encéphalogramme plat et ce n’est pas très bon pour l’attention du jury. L’intonation est ici essentielle car elle définit un rythme, qui lui-même définit très nettement l’attention du jury.

Comment ?

Les intonations sont de trois ordres.


Achetez l’accès illimité au site pour poursuivre la lecture de cet article. Produitsdentretiens est la plus grosse somme produite sur les entretiens de motivation/personnalité dans l’enseignement supérieur. Vous aurez accès à des centaines d’articles, approfondis, sur toutes les questions et situations imaginables en entretien. Il vous manque des réponses ? Posez vos questions ! Produitsdentretiens s’enrichit sans cesse.


€30,00 accès illimité 1 an

Log in