• François Morin

Ce dont vous devez être capable de parler sur vos études antérieures

Votre parcours académique peut être un sujet de discussion lors de l’entretien. Voici les questions qui peuvent être soulevées.

Le contenu

  1. Votre matière préférée, un cours qui vous a plu

« Quelle est la matière que vous avez préférée de toutes celles que vous avez étudiées ? »

Pour traiter cette question, procédez ainsi :

  1. Citez la matière ; mais ne vous arrêtez pas là. Détaillez les conditions de ce cours. Expliquez cet intérêt. Expliquez ce qu’est la matière et si possible introduisez un exemple qui permette au jury de visualiser s’il n’est pas familier avec la discipline. En bref, soyez un peu bavard. L’appétit que vous avez porté à cette matière peut être révélateur de l’appétit que vous mettrez dans vos nouveaux cours.

  2. Veillez à choisir une matière qui pourrait être en cohérence avec votre projet d’étude ou professionnel. Il n’y a rien d’obligé mais si votre projet manque de légitimité, c’est un point de légitimité possible.

« C’est sans doute la sociologie politique que j’ai préférée. J’ai eu deux cours de 2 heures chacun. Depuis le lycée, je portais un intérêt fort au politique, aux élections, aux discours, à la géographie politique en suivant les actualités. La sociologie politique, enseignée par le professeur X, m’a fait étudier les citoyens dans leurs rapports avec l’Etat et les institutions. J’ai porté un intérêt particulier à la sociologie du vote, qui s’intéresse aux votes et aux élections. J’ai eu l’occasion de travailler précisément sur le vote Front National depuis 1988. »

  1. Un concept

« Quelle la notion d’économie qui vous a le plus intéressé ? »

« Parlez-nous d’un concept économique, celui que vous voulez ! »

Nous sommes en pleine théorie du signal. Le jury veut, par échantillonnage, mesurer votre implication dans vos études antérieures. Attention au choix du concept car, avant même son explication, c’est le choix du concept que le jury va juger.

Exemple : vous êtes en Terminale, vous choisissez le principe du multiplicateur de dépense publique de Keynes. Cela passe. Vous êtes en licence 3 d’économie, vous faites le même choix. Cela risque de surprendre le jury tant il s’agit d’un concept simple pour un licencié d’économie. Trouvez un concept de votre niveau, voire légèrement au-dessus.

Préparez une explication d’un concept ainsi qu’une illustration permettant au jury de visualiser ; point d’autant plus important s’il ne maîtrise pas la discipline.

  1. Un auteur

« Quel est votre mathématicien préféré ? »

« Quel est votre écrivain favori ? »

Nous sommes toujours en théorie du signal. Voici ce que peut attendre un jury :

  1. Nommer un auteur

  2. Expliquer qui est cet auteur

  3. Expliquer pourquoi vous aimez cet auteur

  4. Faire un zoom sur une notion, un ouvrage… un élément précis venant de cet auteur.

  5. Des connaissances

Le jury peut vous interroger sur n’importe quel point de votre programme. S’il connaît approximativement ce programme, il a la main de dessus et peut donc vous faire partir de nombreuses directions.

Si vous voulez vous préparer à cette éventualité, la démarche est simple :

  1. Préparez un point-clé de votre programme (un concept, un auteur par exemple), soyez bon dessus et faîtes une toile d’araignée à partir de ce point-clé pour être capable d’alimenter une discussion avec le jury.

  2. Proposez ce point si vous êtes interrogé par le jury. Si sa question est ouverte : « Parlez-nous d’un point qui vous a plu en SVT ! », c’est simple, vous placez votre point préparé. Si la question est fermée « Vous pouvez nous parler de la reproduction des plantes ? », soyez agile, dites quelques mots au jury sur la question posée (sinon, vous allez être taxé de vouloir éviter la question) et faites une transition vers le point que vous maîtrisez : « Si vous permettez, les sujets qui m’ont le plus passionné concernent plus le corps humain. Il y a un chapitre que j’ai vraiment adoré, celui portant sur les réactions immunitaires. »

Vos résultats

« Pourquoi avez-vous eu une mauvaise note en physique fondamentale ? » « Vous vous situez dans quelle partie de votre promo en termes de notes ? » « Vous estimez-vous un bon élève ? » « Quelle est la matière dans laquelle vous avez les meilleures notes ? »

Voilà des questions possibles. Soyez ferme, succinct. Essayez de perdre le moins de temps possible sur l’analyse de vos notes. Votre dossier a vraisemblablement été analysé auparavant. L’entretien est là pour apporter autre chose.